Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 11:22

L'art de la pêche est souvent difficile et la réussite pas toujours au rendez-vous!

Pour les pêcheurs locaux prendre un beau poisson est synonyme de bonne journée et de rentrée d'argent. Pour les touristes c'est le plaisir d'ue belle prise et la photo souvenir d'un séjour halieutique!

Quand la mer est en colère, quand les vagues se fracassent contre les falaises, trouver l'anse dans laquelle bars mouchetés ou courbines se sont réfugiés, relèvent de "la recherche d'un trésor"!

Dès que la nouvelle d'une prise relayée de rochers en rochers est annoncée le ballet des mobylettes et celui des voitures commence et tous se rassemblent sur le balcon élu.

Ce matin il y a foule à Ch' mel (dromadaire en langage sarahoui). Hier 3 courbines de plus de 3 kg ont été extraites des eaux tumultueuses. La plate forme d'une centaine de mètres est occupée! Une corde est tendue entre deux pointes pour soutenir un filet dans la partie droite, celle-ci est moins prisée sauf par mon mari qui y a ses habitudes.

La position n'est pas très confortable. Assis sur les cailloux, la glissade est interdite sous peine d'un plongeon dont on ne revient pas!

Peu de temps après son arrivée, une "touche" le prévient: le fil s'agite ,il est comme tiré par une bête qui veut s'emparer de la sardine et l'emporter pour la déguster tranquillement! Un mouvement pour ferrer, la canne s'arque, et ... une courbine de 2 kg attérit sur le plateau! Il esche à nouveau et relance dans la même zone, ce poisson vit en banc et il est possible  que des congénaires soient dans les parages!

Et... l'idée était bonne, une forte secousse annonce la suivante qui s'annonce de belle taille! Un sifflement se fait entendre: un pêcheur a vu et deviné, il lance à son tour son fil dans la zone espérant lui aussi tenter quelqu'un! Le moulinet se dévide, la bête est ramenée vers la muraille, repart, il faut la fatiguer ! Elle est là, on l'aperçoit à la surface de l'eau, il est temps de descendre le panier qui permettra de la remonter. Un pêcheur est venu aider à la manoeuvre délicate mais .... le deuxième fil est toujours là et la bête s'entortille dedans! Impossible de la coiffer avec le piège conçu pour faciliter la tâche! le plomb, se prend dans le filet et dans ce méli mélo incroyable il ne reste plus qu'une solution: couper les fils et libérer la bête! 

Restera le souvenir d'une prise manquée!

Comme des moutons de Panurge les hommes refluent vers l'endroit supposé prolifique! Souhaitons leur meilleure réussite.

Une question demeure: combien pesait la bête? 7kg? peut-être plus! Difficile de savoir et ... quelle importance! Elle peut être inscrite au tableau des prises de la saison!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires