Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 15:43

Le séjour se déroule sereinement. Le temps est beau, sans vent et .... un jour les nuages font leur apparition. La brume s'installe, quelques gouttes de pluie. Le ciel nous rappelle que la saison avance. L'eau du ciel est ici,encore plus qu'ailleurs bienfaitrice: elle permet les cultures. Hélas, cette fois les précipitations sont insuffisantes pour envisager des labours!

 Inch Allah! ce sera pour plus tard!

Pour célébrer le retour de l'astre de feu, un magnifique arc en ciel apparaît.

Cependant il faut être réaliste: la température a baissé et le calendrier ne se trompe pas: il y a bientôt trois mois que nous sommes sur le continent africain, il faut reprendre la route vers le nord!

Rangement, démontage du campement et ... un matin c'est le départ!

Nous allons vers Agadir, première étape. Au fil des kilomètres les paysages changent. Là les premiers arganiers, puis les cultures, champs de figuiers de barbarie, terres préparées pour les semailles des céréales....

La couleur sable disparait, la terre ocre parsemée de vert, les villages de plus en plus nombreux.... Nous revenons vers la civilisation!

 Tiznit, la ville des bijoutiers nous replonge dans la circulation trépidente.

 

AGADIR capitale du Souss, sur la colline qui lui a donné son nom souvenir inoubliable du 29 février 1960. Un tremblement de terre a détruit la ville;

Reconstruite dans la baie en respectant les normes antisismiques, c'est aujourd'hui uneville touristique. Supermarchés, grands hôtels , zones industrielles, tout  est fait pour accueillir les touristes qui se pressent dans les rues.

Le contraste avec notre vie au village est très fort! nous n'avons pas changé de pays et ... nous sommes dans un autre monde!

Quelques achats pour la suite du voyage et  rapidement nous quittons la ville!

Pas de visite au souk cette fois, bien qu'il soit très agréable et le dépaysement au rendez-vous pour celui qui y vient une première fois. La Médina entièrement reconstruite  à la sortie de la ville par un artiste sicilien, Coco Polizzi, mérite une halte. Sa connaissance du pays, sa sensibilité lui ont permis de réaliser un lieu où il fait bon flaner. Une rencontre avec le créateur vous laissera un excellent souvenir.

Pour nous: direction Marrakech. 

Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour
Fin du séjour

Partager cet article

Repost 0

commentaires