Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 16:30

 

 Nos discussions étaient en grandes partie consacrées aux pratiques de l’informatique! Une connexion internet m’était indispensable pour mes futurs travaux! L’installateur venait le lendemain pour mettre au point les branchements.

Avant de m’endormir je ne résistais pas au plaisir de pianoter sur mon clavier.

Pendant plusieurs jours, oubliée l’activité en cours, une nouvelle passion m’occupait !

Bénédicte venait souvent me trouver mais j’étais tellement captivé par mes jeux que je ne répondais pas  à sa conversation. Elle s’énervait et les hurlements de colère troublaient la quiétude de la maison. Maman décida d’intervenir : elle nous rappela notre projet, m’interdit de passer tout mon temps devant le clavier pour jouer à des jeux qu’elle qualifia de stupides.

Les chaudes journées d’été nous jetèrent vers la piscine. Nos jeux tapageurs  animaient le jardin, les copains furent invités à nous rejoindre, les vacances semblaient ne devoir jamais finir.

Un soir, après le dîner, papa prit un ton sérieux et grave pour nous annoncer son mécontentement. Nous avions oublié nos promesses, l’année prochaine nous resterions à la maison l’itinéraire n’étant pas prêt.

Dès le lendemain, un peu honteux, ne voulant pas décevoir nos parents, nous décidâmes d’un emploi du temps, d’une organisation qui permettrait de concilier travail et jeux.

Je me précipitais sur l’ordinateur et tapais Maroc dans le moteur de recherche !

Un nombre impressionnant de sites s’afficha. Bénédicte piaillait, s’impatientait, elle pensait voir apparaître sur l’écran la solution à notre problème.

Ce ne fut pas si simple ! Les agences de voyage « trustaient » le web pour faire leur publicité !

D’autre part nous ne savions pas trop ou aller. La première matinée s’acheva dans la déception. A midi maman entendit nos récriminations.

Il n’y a que des hôtels ou des voyagistes !

Où allons-nous ? Comment y allons-nous ? Combien de jours ?

Maman sourit, enfin  des questions sérieuses! Elle suggéra une réunion de l’équipe en soirée, nous accorda quartier libre pour l’après midi !

Jeux aquatiques, foot, promenades en forêt, ne laissèrent pas d’espace à l’ennui, les rayons du soleil rasaient l’horizon quand papa rentra du travail.

Quelle soirée ! Sur la terrasse, transformée en « bureau de travail » l’excitation était à son comble. Chacun donna son avis sur « l’affaire » et la meilleure façon de la mettre en œuvre.

Les parents nous confiaient les investigations sur le net  avec des directives établies selon des règles strictes!

Ainsi cadrés, il nous fut plus facile d’avancer dans notre entreprise !

Je devenais expert dans la consultation des forums, je connaissais désormais tout ce qu’il fallait savoir pour faire un tour complet du Maroc et je présentais le soir une série de villes à ne pas manquer.

La carte déployée, je présentais une ébauche de circuit.

Attention, expliquai-je, il ne faut pas aller dans l’intérieur du pays, il fera trop chaud.

Nous resterons donc sur la côte, il y a beaucoup à voir !

 

 Un soir, papa  questionna :

Où habitaient les anciens propriétaires de la maison ?

Aucune idée ?

   -   Allez chercher les lettres !

 Nous avions abandonné les documents à l’origine de notre travail l sur le bureau, cliquer sur le PC nous amusait beaucoup plus !

Une lecture rapide nous permit de situer le lieu. La chance nous souriait :

Depuis quelques jours notre destination se précisait : le nord avait décidé les parents ! Nous nous étions attirés par le désert, les dunes, le pays du Petit Prince, climat trop dur avaient-ils dit !

La région des anciens propriétaires se situait en bordure du désert : Goulimine la ville des hommes bleus, spécifiait la publicité.

Il fallait revoir notre circuit, chercher à nouveau des courbes de température pour savoir si cela pouvait être envisageable !

En surfant sur le net, je découvris des sites des discussions,  chacun donnait son avis sur les séjours dans le pays qui nous intéressait. Je décidais d’y participer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires