Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 17:59

Une visite inoubliable : L’Oasis de Tighmert est un lieu exceptionnel, une palmeraie avec de beaux arbres et à proximité la Kasbah Caravansérail.

Cette Kasbah vieille de 300 ans, entretenue par Abdoul et son cousin est une véritable maison musée. Depuis plus d'une trentaine d'années, ils accumulent de multiples objets traditionnels d'époque à maintenant, on en apprend beaucoup sur la tribu sahraouis! Après la visite, direction  la tente bédouine, pour boire un thé à la menthe et commencer  de grandes discussions

Maman est ravie de les rencontrer !  Une promenade dans la palmeraie à dos d’âne  pendant que les parents s’instruisent en écoutant ce Touareg sédentarisé et reconvertit en gardien de la tradition.

La soirée est également un très bon souvenir, nous ne pouvions refuser de partager le repas préparé par  Bouchra, la maman de Rachid. Avant de rejoindre la salle commune de nos hôtes, maman nous fit ses recommandations : ici pas de chaises, on s’assoit sur les tapis et les coussins, pas d’assiettes, le plat sera au milieu de la table et chacun mangera la part qui lui fait face en se servant du pain car il n’y aura sûrement pas de fourchettes !  Dûment chapitrés, les bras chargés de cadeaux, nous nous approchons : embrassades, cris de joie, l’impression d’être là depuis toujours ! Les hommes s’assoient autour de la table basse sur des banquettes recouvertes de coussins, les enfants nous entourent et nous « kidnappent » pour notre bonheur  pendant que notre mère est elle aussi enlevée ! Elle rejoint les femmes et réapparaîtra en tenue locale. La pièce est sombre, dans l’air flotte l’odeur des épices, cette fragrance si caractéristique du pays !   Rachid sert d’interprète et rendez-vous est pris pour le lendemain : atelier teinture pour maman très intéressée par cet art ! Pendant que notre artiste exercera ses talents nous irons, en compagnie d’un autre convive, dans le désert, alimenter un abreuvoir pour dromadaires. Au retour comme nous sommes vendredi, nous dégusterons le couscous !

Partager cet article

Repost 0

commentaires