Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 17:25

mercredi 30 septembre 2015

Les connexions n’étant pas suffisantes je n’ai pas assuré mon reportage

Quand nous avons acheté les billets nécessaires pour notre traversée on nous a recommandé de prendre le premier bateau, plus grand et plus accessible pour notre attelage !

Son départ étant à 8 heures le lever est matinal bien avant l’aube !!

Embarquement sans souci, le conseil était bon, nous avons fait demi-tour à l’intérieur et nous nous sommes placés prêts pour la sortie.

A l’intérieur je repère des fauteuils à l’avant du ferry et me dirige vers eux pour avoir une belle vue du voyage. Une hôtesse nous indique que la mer  étant forte,  il va y avoir du tangage et du roulis et qu’il est préférable de s’installer au centre. Je ne suis pas très fière, sujette au mal de mer il ne m’en faut pas beaucoup pour …. Courage ! On va se détendre et … tout ira bien. Peu de temps après le départ, annonce : les passagers sont priés de se regrouper au centre du bateau ! Nous ne sommes pas nombreux, une trentaine environ,  et le personnel est aux aguets. Ils scrutent les visages pour prévenir  tout incident et s’éviter la corvée du nettoyage !

Nous sommes sous surveillance et cela me distrait !

Nous croisons le rocher de Gibraltar, fidèle gardien du détroit. Je le soupçonne (mais j’ai surement tort !) de regarder d’un regard hautain le port d’Algésiras à qui il prend la place du cerbère !

Ce n’est qu’une heure trente plus tard que nous aborderons les côtes marocaines. Tout s’est bien passé, malgré des creux importants, nous reprenons  les véhicules, solidement attachés et calés .

Direction la douane marocaine ! Que de changements depuis nos premiers passages ! Certes c’est beaucoup moins folklorique et dépaysant mais c’est le progrès. Les candidats à l’entrée sont rares, le personnel s’occupe, bavarde et … il faut attendre que l’inspecteur ait fini sa conversation pour apposer le tampon qui nous donnera l’autorisation de franchir la grille.

L’entrée au Maroc se fait sous une pluie battante ! L’eau ruisselle, les caniveaux débordent mais le temps change vite! Tétouan, la ville blanche,   apparaît baignée de soleil !

Soleil qui nous accompagne jusqu’à Moulay Bousselham. Installation face à la lagune, notre première nuit au Maroc s’annonce calme.

Aujourd’hui, petite étape : Mohamédia. Nous sommes sous les eucalyptus.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires