Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 11:20

Bonjour

Aujourd'hui je vous emmène en Aquitaine et plus précisément en Sud Gironde. C'est dans le Sauternais connu pour ses vins liquoreux aux noms prestigieux: Yquem, Guiraud et bien d'autres et au Bassin d'Arcachon que se situe cette trilogie : L'empreinte de la chair de Sabine Bolzan   (les 2 premiers ont parus Justine puis Justin ). 

Un thriller, premier roman, mais pour moi une réussite.

"Écrire est ce qui me nourrit. C’est une obsession. Les mots se bousculent toujours dans ma tête, m’empêchant parfois de dormir, m’obligeant souvent à me lever tôt." Sabine Bolzan . Pour nous lire son œuvre c'est ouvrir l'ouvrage et ne le reposer que quand le mot fin apparaît! et attendre impatiemment que paraisse le tome suivant!

Un extrait: "Elle enfourne sa bécane, la môme accrochée à elle. Elle repart en direction du bassin. Elle roule si vite, les larmes l’aveuglant, qu’elle pourrait se tuer. Elle est enragée parce qu’elle n’a pas été là pour le sauver, lui, qui a toujours été présent pour elle, qui l’a instruite, l’a formée, l’a aimée. Elle n’a pas pu lui dire au revoir, l’embrasser et l’accompagner dans son dernier voyage.  "

Un autre: " Nous étions dans les chais du château Edison. La grosse horloge en bronze au-dessus des lourdes portes en chêne arborait fièrement le blason de ma famille. Je sentais des parfums de vin et de bois. Ces lieux auxquels nous appartenions ne pouvaient plus nous protéger. Nous n’étions en sécurité nulle part. Nous étions des proies faciles, des petits bouts de chair ferme. Pourquoi ? Pourquoi devions-nous subir les assauts d’un fou ? Qu’avions-nous fait, nous des enfants, pour devoir affronter tant de souffrances ? "

 

C'est lui le patriarche Sirio, témoin vénérable et grand ancêtre qui, par la voix harmonieuse des Muses, et les accents fervents de son poète, a exprimé ainsi  son incomparable joie :  

 

Or, C'est moi Ciron qui possède

Là, sur ces coteaux radieux,

Le blond nectar dont Ganymède

Emplissait la coupe des dieux.

Fi de l'eau plate des citernes,

Qui laisse l'esprit soucieux,

Le cerveau froid et les yeux ternes

Parlons de ce vin blanc joyeux

Qui fait flamber coeurs et lanternes,

Et qui coule d'ici : Messieurs

Saluez bas, plus bas : Sauternes  

 

Yquem et les crus ses rivaux

(Mais rivaux avec déférence),

Font de lui l'un des purs joyaux

Qui constellent le ciel de France.

Grâce à ce mot prestigieux,

Le nom de Sauternes est un phare

Dont l'éclat éblouit les yeux

C'est un poème, une fanfare,

Plus doux qu'une ode de Pindare

Aux lèvres des buveurs pieux...  

 

Eh bien ! ces crus : Sauternes, Bommes,

Preignac, Barsac et coetera

C'est « Bibi »,   grogne qui voudra

Qui les garde et les gardera ;

Et tant qu'existeront les hommes

Dont on dit : Qui a bu boira,

Même aux jours brumeux où nous sommes,

Mon nom près d'eux resplendira !  

Le Ciron est une rivière : Longue de 97 km, elle traverse le plateau des Landes de Gascogne, le plateau du Bazadais et les coteaux du Sauternais. Un petit cours d’eau certes, mais qui offre de nombreuses activités en Sud Gironde : balades, pêche, canoë, dégustation de Sauternes, visites culturelles…

 

[Autres voyages/France] A la découverte de la Gironde 0713

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires