Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 18:11

Malaw  le bûcheron

 

Il y a très longtemps au cœur de la forêt, dans ce pays d'Afrique, hommes, bêtes et arbres vivaient en harmonie. Tous pouvaient se parler et l'entente régnait, la cohabitation ne posait aucun problème. Les hommes et les animaux cueillaient les fruits qui pendaient aux branches, les rameaux morts servaient à faire du feu, les oiseaux se régalaient des insectes qui attaquaient le tronc.

Mais il y avait Malaw le bûcheron ! Bûcheron était son métier. Entretenir la forêt, couper les vieilles branches, élaguer les jeunes pousses, son activité. Pendant ses moments de loisirs il sculptait dans le bois ramassé, des masques, des ustensiles de cuisines et même des pirogues pour les gens du village. C'était devenu un véritable artiste et sa renommée avait dépassé les limites de ce lieu. Ses objets ciselés avec art intéressaient beaucoup de monde, des rois des tribus voisines lui commandaient des œuvres et il lui fallait de plus en plus de bois. Il se mit donc à abattre des arbres, beaucoup d'arbres. Tous les jours à l'aube, il partait, sa hache sur l'épaule. Les jours passaient, l'inquiétude gagnait la population, les arbres gémissaient, les animaux poussaient des cris plaintifs, les hommes se révoltaient.

Le roi des animaux, le lion, fit appeler Malaw pour le sermonner et le ramener à la raison. Mais Malaw était devenu très riche et puissant. Son commerce de masques et autres objets l'avait rendu célèbre. Des marchands venus du bout du monde échangeaient ses productions contre des soieries, des bijoux, des objets rares qu'il offrait ensuite aux rois de son pays. Personne ne pouvait plus le sanctionner. Les gens du village recevaient eux aussi des cadeaux et n'osaient plus protester.

Et Malaw le bûcheron coupait des arbres...

Un jour, le plus vieux des feuillus réunit ses amis :

  • - Comment empêcher l'homme de tuer nos frères?

Une voix s'éleva :

  • - Les humains prennent nos fruits pour se nourrir, ils utilisent aussi nos feuilles, il faut les retenir dès demain, ils n'auront plus rien!

Ainsi fut fait. La journée fut triste, hommes et animaux avaient faim. Ils se réunirent à leur tour et allèrent demander aux arbres de cesser cette grève.

  • - Comment, s'écrièrent-ils, chaque jour Malaw le bûcheron abat nos frères, vous ne dites rien, vous le laissez faire et bien à notre tour de vous punir: plus de fruits, plus de feuilles!
  • - Essayons de trouver ensemble une solution!

Après plusieurs heures de réflexion, Baabum, le gorille fut désigné pour donner une sévère correction à Malaw. Toute la nuit Baabum prépara sa riposte. A l'aube, il se cacha dans un buisson et quand, de bon matin, en sifflotant, sa hache sur l'épaule, Malaw partit pour son travail, il lui sauta dessus, le roua de coups. Malaw repartit chez lui couvert de bosses et de bleus sous les rires des manguiers, des baobabs et de leurs amis !

Cependant, l'homme ne voulut point en rester là. Connaissant son pouvoir et la faiblesse du Roi, il fit apporter au palais grand nombre de cadeaux, tous plus beaux les uns que les autres. Il demanda ensuite une audience à Sa Majesté, qui s'empressa de la lui accorder.

Ayant écouté l'histoire de la vengeance, il convoqua les responsables de cet acte qui accoururent. Cette fois, pensaient-ils, leur problème serait réglé. Hélas, ils durent déchanter, le Roi leur imposa de demander pardon au bûcheron !

On ne désobéit pas au Roi et bien que très en colère, ils allèrent s'exécuter. Quelques temps plus tard, la Reine tomba malade. Très inquiet, le Roi fit venir les sorciers. Madjinné, le plus grand des sorciers, vint du plus profond de la brousse. Il consulta des cartes, récita des monologues, se pencha sur la Reine, entra dans une longue méditation et enfin déclara :

  • - Roi des Rois, seul Malaw le bûcheron peut sauver la Reine, ton épouse. Il doit t'apporter l'écorce d'un arbre. Il est le seul à le connaître et à pouvoir le trouver mais il doit se mettre en quête au plus vite.

Malaw fut convoqué :

  • - Je veux cette écorce avant demain soir sinon je te ferai couper la tête, entendit-il.

Il partit aussitôt surprenant les habitants de la forêt : il n'avait pas sa hache ! Qu'allait-il faire ? Il semblait se diriger vers un endroit précis. Soudain, il s'arrêta, son cœur se mit à battre, il inspecta les environs : ce qu'il cherchait n'était plus là !

  • - Tu cherches Suruur? Il y a longtemps qu'il a parti, il a eu peur de ta hache et a fui, loin, très loin!lui dit un baobab qui l'observait.
  • - S'il te plait, aide-moi à le trouver, il y va de ma vie!
  • - Je veux bien t'aider mais il faut que tu me promettes une chose...
  • - Oui, oui, aide-moi!
  • - Jamais plus tu ne dois abattre des arbres!
  • - Mais je ne peux pas te promettre cela, bucheron est mon métier!
  • - Alors, cherche toi-même! Mais n'oublie pas ce que t'as promis le roi!

Malaw chercha, chercha, mais ne trouva point. En fin d'après midi, il revint voir le Baobab.

  • - Aide-moi! Le Roi va me couper la tête!
  • - Jure Malaw, jure d'abord que tu ne couperas plus d'arbre!

Malaw jura, pensant qu'il pourrait utiliser les arbres morts de mort naturelle. Le baobab le conduisit alors près de Suruur qui lui donna un morceau d'écorce après lui avoir fait jurer une nouvelle fois qu'il ne couperait plus rien.  Il rentra au palais, Madjinné le grand sorcier prépara un sirop et le soir même la Reine fut guérie.

Et depuis ce temps là, dans cette région d'Afrique, les bêtes, les gens et les arbres vivent en paix. Les enfants se régalent de leurs fruits, les mères préparent des sirops avec les feuilles et les écorces pour guérir les maladies.

Et Malaw le bûcheron ? Il sculpte des jouets, des ustensiles et même des pirogues dans les troncs des vieux arbres morts de mort naturelle.    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cimo 22/08/2008 11:33

belle fin et joli conte qui n'est hélas qu'un conte peu susceptible d'arrêter le massacre des forêts de par le monde. Tu nu auras fait rêver pendant un moment et c'est toujours ça de pris! amitiés

KTie 29/07/2008 18:36

Coucou;moi aussi je suis de passage après une longue absence et des problèmes techniques.merci de tes passages chez moi. J'aime eaucoup venir me ressourcer dans ce monde d'histoires qui font rêver ceux qui les lisent. Pour avoir vécu de longues années, j'aime beaucoup ces narrations sur l'Afrique.Merci de ce bonheur.Amitiés.Bisous.KTie

Nicole Coste 30/07/2008 07:24




J'aime beaucoup aussi, et cherche des contes pour vous les raconter quand mon imagination est en panne pour en inventer moi-même! Nicole




PATY 29/07/2008 08:07

Incroyable mais vrai ... douee pour les beaux textes voila encore un qui me plait Vite au suivant je ne me lace jamais de lire de beaux contes Bisous de Belgique Patyloup

Nicole Coste 30/07/2008 07:23


Merci Patou, le suivant est pret, laisse-moi le temps de le mettre en ligne! Nicole


" Charly " 28/07/2008 10:10

Joli conte, j'aime beaucoup. Comme quoi il faut un malheur (la reine malade) pour faire prendre de grandes décisions. Belle leçon.Charly...

Nicole Coste 30/07/2008 07:21


Vivre en harmonie avec la nature semble difficile pour les hommes depuis toujours! Nicole


Jaqlin 27/07/2008 01:25

Un beau conte en happy end, tout à fait à l'ordre du jour, avec la protection de l'environnement. Il m'a rappelé un conte traditionnel africain qui s'appelle l'arbre qui chante.

Nicole Coste 27/07/2008 08:11



C'est le propre des contes d'avoir une "happy end"! La vraie vie est un peu différente! Nicole



chrystelyne 26/07/2008 23:17

un très joli conte pour  louer le respect de la nature et dénoncer la cupidité, à méditer  !bises chrystelyne

Nicole Coste 27/07/2008 08:09


Beaucoup de choses sont à méditer dans la sagesse africaine! Nicole


danae 26/07/2008 18:27

Tu as un don pour les contes à thèmes. Félicitations.danae

Nicole Coste 27/07/2008 08:08



Je n'ai fait que raconter une histoire lue il y a quelques années! Nicole



michelgonnet 25/07/2008 18:29

Voilà une histoire qui vient de me faire "voyager" (sourire) Merci de nous l'avoir offerte.Bonne journée. 

Nicole Coste 26/07/2008 07:43


Bonne journée à toi et bon weekend Nicole


jeanine et rené 25/07/2008 07:30

...merci Nicole pour ce très beau conte ! le Sénégal nous connaissons bien pour y avoir sejourné de 50 à 57, il n'y a plus beaucoup d'arbres, Malaw a fait trop de ravages !! bon weekend  et bisous de jeanine et rené

Nicole Coste 25/07/2008 11:32



Bon week end à vous deux et merci de vos visites Nicole