Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:19


Ce matin la marée basse est à huit heures, et son coefficient 96 indique une amplitude importante, les conditions sont remplies pour une pêche à pied (c'est ainsi qu'on nomme le fait d'aller à la recherche de coquillages ou autres).
Sacs, crochet, couteau, un petit trident et surtout de bonnes chaussures les risques de glissades sont nombreux sur les rochers recouverts d'algues, le plateau s'étend sur plus d'un kilomètre, il est entièrement hors d'eau, la chasse est ouverte ! Je suis seule, les blocs calcaires ont des arêtes coupantes, c'est donc avec précaution que j'avance vers l'océan. Surprise ! Je dérange quelques oiseaux marins qui s'envolent en poussant des cris stridents de colère ou de peur. Les effluves iodés se mêlent à l'odeur salée de l'Atlantique. Pour être sure de ne pas revenir bredouille je me dirige vers la plate forme des moules. Tout le monde connait ce coquillage oblong, noir bleuté ou violacé à reflets châtains. Cette moulière naturelle me permet, en choisissant les plus grosses pièces, de remplir une poche pour le dîner. Il faut essayer de les détacher une à une et ne pas arracher le naissain. Maintenant chasse aux bulots également appelés buccins ou rochers. Ces gros escargots à coquille allongée se repèrent en limite du plateau lors des marées de vive eau (plus au Nord on ramasse des rochers à pourpre). Parfois ils s'aventurent sur la rocaille mais sont le plus souvent dans les anfractuosités à l'abri de l'assaut des vagues. Un œil exercé, une habitude des lieux mais surtout la passion de la cueillette font de la quête une réussite. Glaner des coquillages oblige à surveiller l'heure, inévitablement le flux avance de plus en plus loin et le rocher sur lequel on se croît en sécurité pourrait bien se trouver isolé et rendre le retour périlleux. Pour les novices les bigorneaux ont colonisé le plateau et les berniques (chapeau chinois) solidement fixés à la paroi rugueuse ne tentent guère le promeneur averti. Une autre fois, munie d'une balance, j'irai piéger les crevettes. Elles se cachent dans les recoins sombres des trous d'eau et sont attirées par l'odeur d'une sardine déposée au fond de la cavité. On peut en relevant très vite le piège en cueillir une poignée. Il suffit de recommencer, la patience est recommandée ! Le pêcheur local traque le poulpe, il a une valeur marchande mais possède une intelligence qui est loin d'en faire une proie facile. Il faut savoir qu'il est gourmand ; résiste difficilement à une sardine qui se balance devant son refuge. C'est également un animal solitaire et la vue d'un congénère le fait jaillir pour une attaque. Une petite pieuvre ou un chiffon blanc servant de leurre et on peut apercevoir un tentacule se projeter pour punir l'intrus. La patience sera récompensée, l'animal après plusieurs tentatives ira à l'affrontement. Aurons-nous encore l'envie de le harponner?
Plus facile est la récolte des oursins appelés châtaignes de mer ou hérisson de mer. Sachons-nous protéger de ses épines calcaires !
Le retour est une promenade sur la plage : un chien errant course les mouettes qui piaillent, des petits oiseaux à longues pattes courent sur le sable........

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le DPM de base 16/04/2009 06:41

Nicole, vos textes sont vraiment des merveilles.Je vous propose solennellement de participer à mon prochain guide; vos récits et vos anecdotes seront de parfaits compléments...Bien sûr ce nouveau guide ne sera pas un bestseller mais comme cela paraîtra sous votre nom, je pense que vous serez heureuse d'y participer...Pour cette histoire de pêche à pied que je ne savais pas comment présenter, il est parfait...Si vous pouvez m'indiquer quelques coins, car d'après ce que j'ai vu, les endroits pour pratiquer une pêche à pied dans les rochers ne sont pas si faciles d'accès et peuvent être dangereux... avec les vagues...@ +J.G.

chrystelyne 07/04/2009 21:10

beau plateau de fruits de mer,   bon appétit Nicole  !bises chrystelyne

danae 07/04/2009 12:55

Une sortie bien agréable, ce me semble, avec au retour je suppose dégustation !Ici en bretagne, c'est un peu pareil, les crevettes, les moules, les berniques !Amitié à la voyageuse lointaine.danae

jeanine et rené 02/04/2009 07:28

bonne pêche ! bien agreable cette peche au pied, bonne journee et bisous

renee christian :0027: 30/03/2009 14:18

attends moi j' arrive , juste le temps d' enfiler mon imper . Ho raconté par toi la promenade doit être vraiment intéressante , je prend aussi mon épuisette car j' adore les crevettes , pour les moules je suis preneuse mais cuites j' aime pas du tout les crues , les bigorneaux et cie ne sont pas non plus ma tasse de thé , par contre les huitres et les oursins miam miam .Petite veinarde je sens d' ici l' air du large de l' atlantique ce n' est pas du tout le même que le méditérannéen .Bonne pêche bonne dégustation , gros bisous-poutous des marseillais et bordelais qui malgré les absences ne t' oublient pas du tout , c' est juste une petite lassitude et un peu de recul par rapport aux blogs , mais pas un adieu .MAMIEKEKE Renée . A bientôt.