Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 18:13

 
 
 
 
 
                                              
Quand j’ai dit aux enfants, que je partais dans le désert, ils m’ont dit :
- S’il te plait, si tu rencontres le petit Prince,
 demande lui….
Demande lui si sa rose est toujours capricieuse,
Si le mouton ne s’est pas échappé,
Si les baobabs n’ont pas envahi sa planète…
Mais surtout, ne le laisse pas repartir, qu’il ne rejoigne pas le serpent, qu’il pense à son ami le renard….

Désert de sable, paysages de dunes, mais point de Petit Prince !
 
Un aviateur réparant son avion tout seul dans le sable ?
Seuls quelques aventuriers se lancent à la poursuite de records !
Ils ne partent plus dans l’inconnu et sont munis de leur GPS !
En cas de panne, la balise Argos serait déclenchée,
 les secours à sa recherche.
Peut-être aurait-il eu le temps d’apprendre à dessiner un mouton ?
Mais point de bonhomme blond pour l’adopter !
 
Heureusement, les avions sont éprouvés,
 ils transportent chaque jour des centaines de passagers
qui traversent l’Afrique du Nord au Sud ,
Et vont en Amérique sans escale !
Cap Juby est devenu Tarfaya,
et les avions qui la survolent passent très haut dans le ciel !
                                                                                                               
Le désert a bien changé !
 
Petit Prince, entends-tu ces grondements dans le lointain ?
Des caravanes de dromadaires, non point …
Des monstres gris, tous semblables,
 on les appelle des quatre-quatre !
Ils traversent le désert à toute vitesse.
 Quelquefois celui-ci se révolte,
 le vent souffle, et la dune se déplace,
 le sable recouvre la route !
Il faut alors prendre la pelle et dégager un passage.
Des files de camions sillonnent cet espace et ravitaillent les nomades.
 
 
Les dromadaires ?
Petit Prince, regarde-les sur le bord de la route,
 ils raclent le plus petit brin d’herbe qui pousse
dans cette étendue immense, baillant d’ennui,
ils ignorent le code de la route et traversent sans un regard
 à droite ou à gauche !
Les as-tu rencontrés, Petit Prince , ces vaisseaux du désert ?
As-tu essayé de les apprivoiser ?
T’ont –ils raconté leur vie d’avant ?
 Au temps où ils traversaient le Sahara, chargés de plaques de sel ?
 
Mais Petit Prince, où te caches-tu ?
Pourquoi ne te montres-tu pas ?
Sais-tu que le monde a besoin de toi ?
Voudrais-tu nous apprendre à ne voir que l’essentiel ?
 
Toi, qui sais que les grandes personnes sont trop sérieuses,
reviens pour les enfants,
ils connaissent ton histoire,
ils voudraient t’apprivoiser et devenir ton ami.
 
Ils te raconteront que le savant a travaillé,
il a trouvé……
peut-être que ce n’est pas lui !
 c’en est un autre, mais c’est sûrement un savant !
il a trouvé, tu sais quoi ?
Il a inventé une machine, on appelle ça… une fusée,
 pour aller dans l’univers !
Tu pourras, aller et venir entre Terre et ta planète !
 
Il y a toujours sur notre Terre, des vaniteux,
des rois qui veulent se faire obéir,
des businessmen,
mais plus du tout d’allumeur de réverbères !
 quel dommage !
On a découvert le courant électrique !
Maintenant on appuie sur un bouton et la lumière jaillit !
Beaucoup moins poétique
 mais tellement plus pratique !
Le mathématicien n’a plus de travail !
Grâce à son ordinateur, il sait, combien il a d’étoiles,
La machine garde en mémoire ses calculs et ses opérations !
 
Après avoir rêvé de ce petit bonhomme,
je l’ai cherché mais par où commencer ?
 
A l’heure d’Internet, le Petit Prince ne s’est pas connecté !
 
A droite, à gauche, au nord ou au sud, des dunes !
J’attendrais donc la nuit,
 pour apercevoir son étoile,
Une pensée au coucher du soleil,
 peut-être est-il derrière une dune ?
 
« L’essentiel est invisible pour les yeux »
 a-t-il dit,
 il est sûrement là-bas,
 ou ici,
 mais je ne l’ai pas trouvé !
 
 
                                                                              Nicole 
 
               
 
 

 

Partager avec vous les photos de mes voyages et les contes que m'inspire le désert tel est mon souhait.

Lire vos commentaires ajoutera à mon plaisir. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aurora Piétra 14/09/2009 13:06

Bonjour Nicole,Nous souhaiterions vous contacter dans le cadre d'un projet tv .Est-il possible que vous me transmettiez votre e-mail ?Je vous laisse mes coordonées afin que vous puissiez me contacter .Excellente Journée .Cordialement,Aurora Piétro.01 55 93 20 63

jacqueline pseudo jacquie 22/11/2008 07:50

Bonjour Nicole,
J'ai lu attentivement le voyage au Maroc. Quelle émotion, tout y est : les effluves diverses , l'hospitalité en particulier pour l'Aïd, la pauvreté oui mais avec la joie de vivre, les handicaps surmontés, les paysages et leur environnement (la mer, la montagne, les campagnes, le désert, les villes mais là au second rang........) En préparatif pour y repartir il me fallait ressentir cette émotion. Merci sincérement d'y avoir contribué. Jacquie
Etant langonnaises toutes les deux ne pourrions nous pas nous rencontrer si tel est ton désir ?  

daniel 27/08/2008 22:38

sur mes cahiers, j'avais dessiné l'avion et le boa, et j'avais recopié au crayon ses cheveux d'or et sa cape, c'est lui qui me fait pleurer encore maintenat et merci à la prof d'avoir ouvert les portes, et puis là ces mots qui m'emménent à nouveau juste aux battements des coeurs, amitiés, Nicole

Janou 08/01/2008 08:58

Moi non plus, je n'ai pas rencontré le Petit Prince, mais je découvre une naratrice exceptionnelle : Nicole. Merci de ton passage sur mon blog poétique. Ce sont les photos du désert qui surtout retiennent mon attention, je suis fascinée. A bientôt, je reviendrai plus longuement. Janou

cimo 16/10/2007 11:03

Merci pour ce texte qui nous rappelle que nous ne sommes que des enfants à la recherche de nous-mêmes . le petit Prince est en nous mais où?....en cherchant bien, obstinément, nous devons, nous pouvons le trouver! Quoi qu'il en soit c texte est magnifique comme tous les autres de votre cru!

chrystelyne 21/03/2007 17:07

Merci Nicole pour ta visite sur mon blog , j'espère te revoir souvent  ! Je suis partie à la découverte de ton univers et n'ai  pu résister à l'appel du désert et du petit Prince, j'ai beaucoup aimé ce récit plein de poésie et de nostalgie et puis je me joins  à ta  quête : recherche  petit Prince, désespérement ! on aurait tant besoin  de sa lumière !