Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 18:45
Il était une fois, une goutte d’eau,
ronde comme une perle, qui se prélassait sur la ramée.
Le soleil la faisait briller de tous ses feux.
Elle était arrivée là, venant d’un petit cumulus, au cours d’une pluie fine.
A l’aube, elle glissait lentement sur le bord de la feuille,
craignant d’avoir le vertige.
Elle devait s’éloigner de la chaleur qui l’expédierait vers un autre nuage,
or elle voulait tenter la grande aventure !
On lui avait raconté qu’elle pouvait faire un très long voyage,
 à condition d’être patiente,
avant de revenir dans le ciel d’où elle retomberait
et pourrait recommencer indéfiniment ce périple !
Mais, si elle n’y prenait garde,
elle retournerait aussitôt d’où elle était venue !
Un papillon s’approcha, vite s’éloigner, ne pas lui servir de petit déjeuner !
se faire toute petite contre la tige, mais……
tout à coup : plouf !
Elle atterrit sur une primevère toute jaune.
Elle huma le parfum délicat, s’en imprégna.
La tête commençait à lui tourner et sans y prendre garde, elle roula sur la terre
du sous-bois.
Elle entendit comme un clapotis, tout près d’elle : des milliers d’autres gouttes
sautaient sur les cailloux.
Elle devait les rejoindre, ne pas rester seule dans ces lieux inconnus !
-Où allez-vous si joyeuses ? 
-Nous partons pour la grande aventure, veux-tu venir avec nous ?
Comment refuser une invitation si gentiment formulée ?
-Je viens !
D’autres gouttes esseulées se joignirent à elles.
Tout à coup, un grand trou noir !
On y va ! on y va ! crièrent les premières. Attention ! baissez les têtes, ouvrez
grand vos yeux !
Certaines se mirent à trembler et leur chant se fit plus doux. On aurait dit un train
fantôme, sillonnant sous terre, se frayant un passage entre les pierres. De temps
en temps, le convoi dérangeait quelques vers de terre ou autres insectes sous
terrains. Un petit lérot, qui avait creusé son terrier tout près,
 s’enfuit, ne voulant pas
être emporté par le convoi.
Il y avait des cris, des silences, des peurs et des inquiétudes,
mais beaucoup de
curiosité pour la suite .
Où tout cela allait-il les conduire ?
Une lueur apparut au loin :
-La sortie, j’aperçois la sortie, hurla le chef de train.
Un précipice les attendait
avant leur retour vers la lumière.
Floc ! Floc ! Floc! Firent-elles en tombant sur les cailloux.
Une source avait jailli,
 et un petit ruisseau se faufila entre les touffes
d’herbes,
 sous les branches des arbres et qui toujours descendait
emporté par le courant.
Soudain le paysage changea.
Des près fleuris bordaient le ru qui se
Tordait et serpentait pour pouvoir avancer.
D’autres rus les rejoignirent et une petite rivière se forma.
Petite goutte, complètement stupéfaite par ce voyage n’osait parler
de peur de perdre sa place.
Au-dessus d’elle, des barques naviguaient,
à côté d’elle, des poissons mangeaient ,
certains essayant de remonter à contre courant.
Sur la rive des enfants jouaient.
De loin en loin d’autres rivières les rejoignaient.
 A droite, à gauche, devant, derrière….de l’eau
 Inquiète petite goutte demanda :
-Où allons –nous ?
-Vers la mer,  ignorante !
Ne sais-tu pas que le grand océan nous attend ?
Elle n’osa plus rien demander, voyant que les autres se laissaient transporter,
elle fit de même.
et atteignit la mer !
Des grosses vagues la secouèrent, elle se retrouva sur le sable
et le soleil brûlant l’expédia vers un cumulus.
Ce voyage là était terminé,
mais elle reviendrait sur terre et recommencerait !
 Elle était prête pour la grande aventure !  
                                                                                                       Nicole
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascaly 20/05/2007 11:25

Cette histoire me rappelle celle de " Perlette, goutte d'eau" ... jolie histoire !!!
Ce week-end , j'ai rencontré quelques blogueurs ... Mamour, Michka, Muad , Fancri et Jaguar Placide ... c'était extra !!!!Gros bisous
Pascaly   
 

Melenea 14/05/2007 11:34

Vraiment léger et rafraichissant le voyage de cette petite goute d'eau...
Mél

Jacqueline 08/05/2007 18:58

Une histoire fraîche, comme on les aime. Je ne suis pas certaine que "Comme Vous" ait eu des descendants directs, mais il a eu des successeurs puisque cette famille élevait encore des moutons il y a peu de temps.

chrystelyne 05/05/2007 18:58

beaucoup de poésie dans cette ode à à la nature et  on suit avec  attendrissement la petite goutte d'eau ! Ce récit mériterait d'être illustré pour le plus gand bonheur des enfants  curieux de cette grande aventure de l'eau
amicalement  chrystelyne