Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 18:34
 
Venu de l’intérieur du désert, après avoir roulés ses eaux, jadis impétueuses, à travers une nature tropicale, l’oued se dirige vers l’océan atlantique. Son lit entaille profondément la hamada littorale. A droite de l’embouchure des dunes majestueuses se reflètent dans l’onde, à gauche, des falaises surplombent la rive. Soumis à l’influence des marées le fleuve communique avec la mer par intermittence. La lagune très poissonneuse accueille de nombreux oiseaux migrateurs de passage ou en hivernage. Il n’est pas rare d’apercevoir, tôt le matin, des pêcheurs sur leurs barques relevant des filets. Entendent-ils papoter les occupants du lieu ?
 
-           Anguille, petite anguille, d’où viens-tu ? Demande un gros poisson aux flancs argentés à l’animal serpentiforme qui ondule près de lui.
 
-         Mon histoire est une longue histoire, commence t-elle….Venue de la mer des Sargasses, un jour je reprendrai la route qui me conduira vers le berceau de ma naissance.
 
-         Tu radotes, tu veux m’épater !
 
-         Je dis la vérité, et suis née prés des Amériques.
Le mulet n’en croit pas ses ouïes, cette prétentieuse voudrait lui faire croire qu’elle a nagé des milliers de kilomètres avant de venir se perdre dans ce coin d’Afrique ?
Qu’elle a affronté les tempêtes sans dommage, et qu’elle repartira pour assurer sa descendance ?
-         Allons, allons ne dis pas de bêtise ! Tu sais que je suis le poisson le plus rusé du lac ! N’entends-tu pas les pêcheurs sur les falaises ? Ils me voient, me traquent, m’espèrent mais ne réussissent  que rarement à piéger mes frères. Nous déjouons leur ruse, sautons par-dessus les filets et faisons la fine bouche devant leurs appâts ! Toi, ta gourmandise te perdra, déjà tes sœurs se balancent au bout du fil et ne doivent leur salut qu’à leurs contorsions qui les font retomber dans le lac. Tu voudrais me faire croire…
 
-         Crois ou ne crois pas ! J’ai vu le jour, larve, au large des Bermudes, après trois années d’errance, je suis devenue civelle dans les eaux saumâtres ou douces avant de prendre ma livrée actuelle. A l’âge de huit ans je repartirai et portée par les courants je reviendrai vers mes origines pour donner naissance à une progéniture nombreuse qui perpétuera l’espèce. Ainsi va la vie des anguilles !
 
-         Je ne peux te croire ! Moi qui grâce à mon intelligence ai atteint un âge respectable, moi qui ai déjoué les pièges des prédateurs, j’ai toujours côtoyé des individus de ta famille.
Ainsi bavardaient deux individus dans les profondeurs du lac…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chrystelyne 30/08/2007 13:11

Délicieuse et charmante histoire plantée dans un décor toujours  admirablement esquissé !Chrystelyne

Jean-Claude 29/08/2007 15:54

Pas passé mon com..Je disais que c' est un plaisir de retrouver les blogs que l' on aime...et les anguilles il y en a partout où il y a de l' eau, beaucoup dans mon Marais Poitevin natal....Et en friture ou " matelote", quel délice!Bonne après-midiJean-Claude

aimee 29/08/2007 14:02

Merçi de ton gentil comm,donc,comme moi,tu es Girondine,nous serions donc 2?Quoi que moi,je le suis d'adoption.Bises et à bientot.Aimée

francoise oleron 29/08/2007 07:52

Bises et bonne journée de mercrediFrançoise

francoise oleron 28/08/2007 05:00

Bisous de mardi sous l'orage, le beau ne dure pas longtempsFrançoise

Ederza-Naturaimer 27/08/2007 19:32

Bonne soirée après avoir lu cette jolie histoire et amitiés

cimo 26/08/2007 18:08

de retour sur mes blogs favoris jdécouvre l'histoire de l'anguille mise en scène avec beaucoup de talent comme d'hab.! cimo

norbert 25/08/2007 20:08

merci pour ta visite et ton com. toujours un plaisir.
bon dimanche Nicole
bises

katara 25/08/2007 10:03

Je me suis permise de te mettre en lien sur le catalyseur afin que mes lecteurs puissent venir voir ton blog. Si cela posait problème, merci de me le faire savoir. Bonne journéekatara

francoise oleron 25/08/2007 08:26

Très vrai et rès bien racontée cette histoire, par contre l'anguille je n'aime pas du tout ressemblance avec les serpentsbisousfrançoise

Christian JULIA 25/08/2007 06:08

c'est tellement vrai ! et si bien raconté!
bon ouikinde !

TJ 24/08/2007 23:44

Je confirme!Ces mots ne relatent que la vérité toute mouillée! J'y étais! J'ai tout entendu malgré les moments de flottement ponctués par des bulles...