Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 18:41

 

 

 

 

 

Lundi 11octobre, nous prenons la route du sud à la suite des oiseaux migrateurs.

La première étape sera courte: Urrugne dernière ville avant la frontière. Le Pays Basque nous accueille sous la pluie. Les versants pyrénéens sont verts, la végétation florissante.

 

Tôt le lendemain c’est la traversée de l’Espagne. Le ciel s’éclaircit, le soleil fait son apparition, la température monte. Après de multiples tunnels, le col du Somosierra, Madrid apparaît. Le périphérique (M40) nous permet un contournement sans problème et nous arrivons à Aranjuez dans l’après-midi.

Cette ville est très belle, la place D’El Rey magnifiquement aménagée. Aranjuez

 

 

Le lendemain, les vignobles de Valdepenas, les oliveraies de Jaen et la descente vers malaga, la côte méditerranéenne

oliviers

 

 

Les travaux autoroutiers sont importants: de nouveaux ponts pour le franchissement des vallées sont en construction. On a l’impression que la dictature du trafic des autos et camions est sans limite. Les paysages sont modelés et transformés pour la rapidité et la sécurité des communications.

Sur la Costa Del SOL comment qualifier le boum immobilier? Chacun veut sa place au soleil, peut-on leur reprocher?

Jeudi, l’Afrique est à portée de vue, le détroit est calme, la mer d’huile. Il est tôt les dauphins ne se montreront pas, dommage!

départ 

 

départ2

Bienvenue!

Nous sommes reçus chaleureusement sur le terre marocaine!

Les formalités de police et de douane sont rapides: départ d’Espagne 9h, sortie de la douane 11h. Pour nous avec le décalage horaire entre les deux continent il est à nouveau 9h.

 

entrée Maroc

Le Maroc est lui aussi en plein essor et les liaisons entre les grandes métropoles sont rapides. De Tanger à Agadir l’autoroute dessert Marrakech mais nous ferons halte à Mohammedia.

Vendredi, l’Atlas, l’Anti Atlas et c’est la porte du Sahara! D’est en ouest au-delà de cette chaîne s’étend le grand désert. Nous croisons des camions nombreux qui de Dakhla remontent le poisson vers l’aéroport d’Agadir et les villes du nord. La route est très abîmée, la prudence est nécessaire cela nous permet d’admirer les paysages grandioses. La chaleur d’hier et le vent d’ouest ont pousssé les brumes marines dans l’intérieur des terres. Le soleil levant rosit l’horizon, seule l’aquarelle d’un peintre pourrait nous faire un aussi joli décor!

 

aube

A Goulimine le souk aux dromadaires n’a plus la même utilité qu’autrefois: les caravanes ne partent plus pour de longues expéditions. Cependant hommes et femmes viennent faire leur ravitaillement.

 

souk

 

 

Bientôt la vallée du Draa apparaît. Le fleuve retrouve sa majesté à l’approche de l’océan. Tantan surgit à l’horizon. La ville s’aménage, des travaux d’embellissement sont en cours. Les deux dromadaires qui gardent l’entrée attendent la finition du rond point pour saluer les arrivants.

Les effluves qui chatouillent nos narines ne nous trompent pas! Nous sommes bien dans un port sardinier.

Commence maintenant la route côtière.

 

                                           à suivre

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jakline 18/11/2010 00:11



Quel plaisir de retrouver le soleil en lieu et place des vilaines brumes de chez nous! Veinarde !



jeanine et rené 06/11/2010 07:58



beau voyage ! bon voyage ! bisous 



danae 03/11/2010 17:37



Quelle chance tu as, Nicole, de repartir pour quelques temps dans le sud marocain. Profites-en bien. Bises