Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 17:17

Le voyage commence !

Mercredi après midi, nous quittons la   vallée de la Dordogne, direction plein sud.

Nous partons sous un ciel bleu et un beau soleil mais nous savons que ce n’est que provisoire, l’hiver est là et bientôt la froidure qui l’accompagne !

La première étape sera courte, un petit galop d’essai pour nous réhabituer à notre vie de nomade.

Urrugne, au Pays Basque sera notre point d’arrêt. Après Bordeaux la brume s’étale sur le sud de la Gironde puis avec l’entrée dans les Landes le soleil revient , mais les rayons entre les branches des pins rendent la conduite fatigante. Travaux de réfaction des voies, file de poids lourds à droite ,  la nuit est bienvenue et la fin du trajet souhaitée ! Le camping est  très agréable, bien entretenu, et très bien équipé. De nombreux étrangers y résident , Hollandais, Allemands, Anglais ont, comme nous, migré vers des cieux plus cléments, à chacun son sud !P1017197.JPG

Installation rapide puis direction l’Espagne distante de 10 km pour quelques achats qui rendront plus festives les rencontres futures. Un bruit incongru nous interpelle : il vient des roues et nécessite un examen. Rien n’explique ceci, pourtant l’accompagnement « musical » continue. Passage de la Bidassoa, ce fleuve frontière qui est devenu historique depuis le mariage de Louis XIV avec Marie Thérèse d’Espagne conclut sur l’île des faisans en cet endroit. Achats terminés, le bruit est toujours là, nouvel examen et cette fois la cause est détectée : roues non vissées ! heureusement nous avions fait faire une révision complète avant le départ avec contrôle des pneumatiques ! Tout est bien qui finit bien nous pouvons repartir !

 Après une nuit calme, c’est tôt le matin que  levons l’ancre. Les Pyrénées, barrière naturelle  nous séparent de nos voisins, leur franchissement est grandement facilité par la multitude de tunnels, de ponts qui enjambent les vallées.  Au lever du jour, un paysage tout blanc de givre s’offre à nos yeux, pour qui veut fuir l’hiver ce n’est que la confirmation de l’utilité de notre échappée !

Deuxième étape, dont le but est Aranjuez au sud de Madrid. Le voyage est à nouveau sans histoire et vers 16h nous sommes arrivés. Aranjuez est une ville magnifique témoin de  l’histoire de ce pays. On ne peut la traverser sans avoir dans l’oreille la musique du concerto qui porte son nom. P1017199.JPG

Troisième étape : vers Algésiras avant d’aborder le nouveau continent. La température est remontée, il fait beau et doux. Sur les pentes des montagnes d’Andalousie les amandiers sont en fleurs. Les huileries sont en plein travail, la récolte des olives étant récente, cela se sent ! 

Devant l’agence de voyage, nombreux sont les candidats au départ ! Nous choisissons une traversée matinale : départ 8 h !

 Quelques photos :

 P1017203.JPGP1017205.JPG

Traversée 1 heure, passage de la frontière, les papiers sont prêts : fiches de police et de douane, les formalités se font rapidement .

Ironie, à la sortie un contrôleur nous demande le passeport de notre chien !

Quand on connaît l’état sanitaire des chiens au Maroc, vérifier la vaccination anti rabique à l’entrée est une mesure en faveur de l’entrant !

 

Comme à chaque nouveau séjour nous constatons des constructions nouvelles, le Maroc s’aménage pour recevoir les touristes, et la côte méditerranéenne n’a rien a envié à son homologue espagnole.

 

La traversée du Rif pour rejoindre la côte atlantique  est source de surprises : camion surchargé, doublement en catastrophe, nous devons redoubler de prudence, nous avons le temps et laissons passer les « plus pressés ».

Sur le bord de la route, des vendeurs proposent les produits locaux de saison : oignons, cœurs de palmier, œufs, fromages présentés dans des corbeilles tressées, pommes de terre etc

Nous rejoignons l’autoroute qui relie aujourd’hui Tanger à Agadir.

 Ce soir la lagune de Moulay Bousselham aura notre visite. Ouverte sur l’océan elle est un lieu prisé et attire touristes et pêcheurs. On peut faire une promenade en barque et admirer les oiseaux marins qui y élisent domicile. Nous y ferons sûrement halte au retour, aujourd’hui la température ne nous convient pas !moulay-boussalem-017-Panorama.jpg

Au petit matin 3°, brouillard, direction Marrakech!

 

Sur la bande d’arrêt d’urgence, les rencontres sont surprenantes : un cycliste à contre sens, des joggeurs, certains ignorent le code de la route ! Nous avons même vu un véhicule traverser le terre plein pour repartir en sens inverse ! Des moutons broutent l’herbe des bas-côtés, celle-ci est évidemment plus appétissantes !

 

En direction de Marrakech, nous remarquons des représentants de la Police Royale en faction sur les ponts qui enjambent l’autoroute, un convoi officiel est programmé, nous ne le croiserons pas et tôt dans l’après midi, après une halte dans un restaurant, nous rejoignons le camping choisi.

 De nombreux paons  sillonnent les allées, ils sont l’attraction du lieu et se retrouvent sur les photos souvenirs ! 

 

Lundi matin, 5° il nous faut atteindre Agadir pour profiter d’une douceur agréable. Pour cela la nouvelle autoroute ouverte il y a peu permet un voyage sans histoire. Certes la route nationale est plus agréable pour la beauté des paysages mais la circulation dense des poids lourds la rend dangereuse et le souvenir de quelques voyages avec frayeurs ne nous permet pas d’hésiter sur le choix de l’itinéraire ! A cette heure matinale peu de véhicules, le soleil se lève sur l’Atlas et bientôt la plaine du Souss s’étale devant nous. Cette fois nous ne ferons pas d’arret dans la ville touristique aux 300 jours de soleil par an ! Nous avons appris que les campings sont pleins, nous poursuivons vers Sidi Ifni.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyages-en-camping-car-et-randonnees.over-blog.com 19/01/2012 15:59


Bonjour Nicole,


C'est parti je te suis sur le blog qui est très agréable à lire. Notre départ est imminent. 


Bonne contonuation et au plaisir d'une rencontre.


Les pollhuguett's

Désertophiles( nelly) 19/01/2012 15:33


Bonjour Nicole,


je vais suivre ton blog jusqu'à ce que nous partions. ensuite ce sera dans les cyber car nous n'emportons pas notre ordinateur.


Je m'aperçois qu'il ne fait pas très chaud au nord du Maroc. Nous avions prévu de nous arrêter à Moulay Bousselham au gite "Le nid de hiboux"pour profiter de la lagune pas trop bondée à cette
saison.


Le gite que nous connaissons est tenu par un guide de la lagune et il a installé sur une terrasse une lunette pour observer les oiseaux.


Bon séjour à Akhfenir ou le temps doit être plus doux.


Amicalement.


Nelly