Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 20:23

Pêcheurs des falaises 

D'El Ouatia à Tarfaya puis de Tarfaya jusqu'à Dakhla de hautes falaises longent l'Atlantique. Le plateau, comme un trottoir interminable permet d'approcher et de "dominer" l'océan! Imperturbables, sires de détenir le pouvoir, les vagues s'acharnent à coups de butoir contre les rochers. Aidées par l'érosion elles sculptent la côte, creusant des criques, sapant la structure pierreuse, fissurant les plates-formes, mais préservant parfois des balcons d'où le pêcheur peut exercer son hobby.

Le peuple Sarahoui n'était pas pêcheurs, nomades, éleveurs et cultivateurs ils regardaient vers l'est.  

Dans les années 70, 80, après la MarcheVerte et la pacification des Provinces du sud, des hommes, venus d'Agadir, Marrakech ou ailleurs ont découvert la richesse de l'océan. On vit pousser sur la hamadades constructions sommaires, des semblants de village se créèrentet toute une économie se mit en place. Le mareyeur fournissait la sardine et le soir achetait les prises. Ce fut la grande époque de la Pêche à la Courbine et on raconte encore les souvenirs des prises de 30, 40, et même 50 kg.021.jpg

Cette époque est révolue. On ne voit plus circuler les mobylettes à la recherche du "balcon du jour". Les autorités ont fait démolir les constructionset seuls, quelques villageois en font encore leur activité principale. Le dimanche les "gens de Tantan" plantent leur tente et espèrent ramener un trophée. Les touristes aussi, alléchés par les histoires, qui aujourd'hui s'apparentent à des légendes, viennent, principalement l'hiver, pour associer passion et hiver au soleil.

Dans ces eaux tumultueuses qui bouillonnent à leurs pieds il leur arrive parfois une belle surprise!

 

Pêche du jour: un bar moucheté et un sar.

Partager cet article

Repost 0

commentaires