Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 10:38
La route s'étire vers le sud, la prochaine ville est à 100km, la précédente à 100km. Entre les deux un village étape, tel les relais de diligence pour le ravitaillement des camions de transport. De chaque côté un vaste plateau caillouteux où poussent, entre les rochers, des buissons épineux. A l'horizon une barrière rocheuse derrière laquelle un autre plateau, c'est la Séguiet El Hamra.
Aucun village mais des campements où les nomades pasteurs élèvent des troupeaux de chèvres et de dromadaires. A droite c'est l'Atlantique: les vagues se fracassent contre les falaises, et les eaux poissonneuses font le bonheur des pêcheurs. Un passage sableux, les dunes meublent la hamada qui entoure la lagune de Naïla. Parc national de Khnifiss, Foum Agoutir, accueille les oiseaux migrateurs en route vers l'Afrique.

Au loin un bâtiment arbore le drapeau marocain: c'est une école.
Au milieu de nulle part elle reçoit les élèves Sarahouis .


Les enseignants, souvent originaires du nord du pays, sont séparés de leur famille (femme et enfants), ils sont là pour alphabétiser ces régions oubliées.


Ils vivent dans des conditions rudes, pas d'électricité, une réserve d'eau ravitaillée par camion, et font leurs achats au village à une trentaine de kilomètres.
Une vingtaine d'enfants sont éduqués en langue arabe et bénéficie dès huit ans d'une initiation au français.   
Les enfants habitent parfois à plus de dix kilomètres, les parents les amènent en quatre quatre, ces nouveaux vaisseaux du désert. La fréquentation est irrégulière mais c'est le début de la campagne de lutte contre l'illétrisme commencée depuis quelques années dans le pays. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

danae 03/12/2009 10:18


C'est bien de voir que ces enfants puissent aller à l'école ! Bonjour Nicole. Je t'invite à venir voir mon récit sur la découverte de la Mauritanie en 1930 !
bisous et bonne continuation de voyage intelligent.


chrystelyne 22/11/2009 19:35


Incroyable cette école enplein désert et  bravo à ces enseignants hors du commun !

bises
chrystelyne


jeanine et rené 19/11/2009 09:54



alors là, il faut avoir la foi, chapeau à ces enseignants du désert ! la vie change là aussi, des 4X4, une parabole sur le toit ! bonne journée Nicole e t groses bises