Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 12:06

Dimanche 15 septembre

 

Pour traverser la désert il y eut le temps des dromadaires et des caravanes, puis les véhicules tout terrains les ont détronés. Aujourd'hui, grâce aux buldozers, de nombreuses pistes ont été tracées et parfois quand le but est statégique, elles ont été recouvertes d'une couche de goudron! De nombreux lieux, autrefois inaccessibles et oubliés du monde sont devenus joignables. Certes l'exotisme et le plaisir des quatre-quatreux s'en trouvent amoindris mais les communications facilitées favorisent de meilleures conditions de vie.

C'est ainsi qu'au village une route asphaltée rejoint celle qui relie Layoune à Tantan en passant par Smara. Elle file entre les falaises entaillées pour atteindre le plateau rocailleux, hamada déserte que seule des tentes de nomades et des troupeaux de dromadaires animent.

Hasard? Surement pas elle conduit au parc éolien (http://biladi.ma/1035976-le-productible-energetique-du-projet-eolien-d-akhfenir-estime-3-de-la-consommation-nationale)

Une soixantaine de ces moulins à vent modernes tournent, tournent pour produire de l'électricité.

Quand on s'approche un ronronnement régulier qui jamais ne s'arrête  trouble le silence du désert!

Un troupeau de dromadaires, impassibles, broutent des buissons épineux et ne semblent nullement dérangés par ces monstres ailés, marques du progrès dans ces contrées lointaines!

Parc éolien
Parc éolien
Parc éolien
Parc éolien
Parc éolien
Parc éolien
Parc éolien

Partager cet article

Repost 0

commentaires