Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 16:42

Les beaux jours nous donnaient l’occasion de magnifiques promenades dans les bois. Assis à même le sol, adossés contre le tronc rugueux d’un pin, nous  observions les écureuils jouant dans les branches, les oiseaux cherchant les insectes pour nourrir leur nichée. La vie partout renaissait, les bruyères fleuries faisaient un tapis mauve dans le sous-bois. 

Tu crois qu’il y a des écureuils là-bas ? Demanda Bénédicte.

Je ne sais pas, il faut demander.

Au repas, nous interrogeâmes les parents. Ils restèrent un instant sans voix.

Peut-être mais nous n’en sommes pas certains, il faudrait se renseigner.

A partir de cette époque, tout nous ramenait vers le Maroc, notre curiosité insatiable prenait souvent les adultes en défaut ?Il est impossible de tout savoir  chaque sujet d’intérêt mérite une étude approfondie et des recherches spécifiques.

L’année scolaire se terminait, la bibliothèque allait nous fournir des ouvrages pour occuper studieusement nos temps libres.

Cette année encore nous resterions à la maison et poursuivrons la découverte de la région tout en préparant « l’aventure ».

A la mi-juin, une lettre de l’est de la France nous parvint :

                               Chers enfants

Votre lettre nous a fait revivre des moments bien lointains ! Quel plaisir de faire connaissance avec les nouveaux occupants de la maison. Elle a été construite en 1969. A cette époque nous étions encore en poste au Maroc et préparions notre retour au pays. En 1971  nous avons emménagé dans cette demeure puis quand l’heure de la retraite a sonné  nous sommes retournés  dans la région de notre enfance.

Nos trois enfants, Pierre, Michel et Françoise âgés, lors de notre retour en France, de dix sept, quinze et neuf ans  se séparaient de leurs camarades marocains et  quittaient de vrais amis. Longtemps ils gardèrent le contact, échangèrent régulièrement des lettres probablement la correspondance que vous avez retrouvée. Nous les avons questionnés, ils vous donnent la permission de la lire et de consulter les documents qui sont avec.

Nous sommes très émus à l’idée que vous envisagiez un voyage à la suite de cette découverte. Nous y avons passé de très bons moments. Le pays a du changer et évoluer  mais nous pensons que vous ne serez pas déçus.     

Nous vous souhaitons de bonnes vacances et nous tenons à votre disposition pour d’autres renseignements.

 

Youpi ! On va pouvoir lire les lettres s’écria Bénédicte, dont la patience commençait à s’émousser.

Attention, souvenez-vous de notre projet tempéra maman!

N’oubliez pas poursuivit papa, vous devez organisez nos prochaines vacances !

Heureusement, les devoirs scolaires se faisaient rares, nous pouvions consacrer du temps à nos nouvelles lectures.

J’avais bien travaillé, mes notes étaient bonnes et j’allais recevoir en récompense un ordinateur. Il serait très utile pour nos recherches futures.

Dès les premiers jours de vacances, j’accompagnais papa pour l’achat de l’objet tant convoité. J’avais  une petite idée et le dernier modèle, le plus performant me semblait tout indiqué ! La discussion porta sur les périphériques : avais-je besoin d’un scanner ? D’une imprimante ? Pouvais-je utiliser ceux du PC familial ?

Je souhaitais, évidemment une autonomie complète. En échange de plusieurs logiciels, dont certains jeux, je me contentais de l’imprimante.

Le retour à la maison fut animé et bruyant. J’expliquais à mon père tout le bon usage que j’allais faire de ces achats. Plein de bonnes résolutions, je me voyais déjà préparant mon année scolaire afin de briller à la rentrée. Il calma mon enthousiasme, ne m’en demandant pas tant. Il se contenterait d’un usage modéré.

Installer la machine, demanda une réorganisation de ma chambre. Dans la soirée je m’assis enfin devant un jeu. Ma sœur commentait la partie ce que je n’appréciais guère.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

danae 30/12/2014 13:48

Bon jour Nicole, ton histoire est passionnante et très vivante. Je viens te souhaiter une très bonne année avec ce retour au Maroc qui est une grande aventure.que j'aimerais bien vivre alors qu'il fait bien froid pour l'instant en France. Avec plein de bises