Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 15:35

 

 Cafouille la sorcière

 

 Des sorcières, il y en a de toutes sortes :

des méchantes, des laides, des monstrueuses,

des maléfiques, des vieilles

et même des jeunes qui vont à l’école des sorcières

apprendre leur métier.

A l’école des sorcières,

il y a des petites sorcières, très coquettes, très jolies

pas encore très méchantes, juste un peu….

coquines, énervantes, agaçantes,

quelquefois même un peu pestes,

enfin des apprenties sorcières…

A l’école des sorcières, c’est l’heure des vacances,

c’est le moment pour elles d’aller dans le monde

exercer leurs pouvoirs.

Toutes les destinations sont possibles,

pas de problèmes de transport,

elles enfourchent leur balai,

la formule magique et hop !

A peine parties les voilà déjà arrivées

sur le lieu de leurs vacances !

Pas d’embouteillage,

pas de risque d’accidents sur les routes, le bonheur !

Les unes après les autres,

elles choisissent leur destination :

moi l’Espagne, pour moi la montagne,

pour moi le Pôle Nord, et pour moi l’Amérique…

Seule dans un coin,

une petite sorcière ne dit rien, timide,

elle n’ose parler,

elle prendra ce qui restera.

Son nom, Cafouille, Cafouille la timide !

Elle voudrait bien donner son avis, prendre la parole,

mais quand elle commence, elle bafouille, elle bégaie,

les autres parlent fort,

personne ne prend le temps de l’écouter.

Tout à coup elle entend :

  • Qui veut aller dans le Sahara ?
  • C’est où  demande quelqu’un ?
  • C’est le désert, c’est pour Cafouille,
  • elle n’aura pas peur, il n’y a personne.

Cafouille murmure :

-   D’accord ! Oui, je veux bien y aller, mais….

Elle ne peut continuer,

on est passé à une autre destination.

Pourtant, se dit-elle,

pourquoi aller dans le désert s’il n’y a personne !

A-t-on besoin d’une sorcière dans le désert ?

-   Alors Cafouille ! Tu pars quand ? Tu dors !

 

Elle attrape son balai, patatrac ! 

Elle se prend les pieds dedans et tombe sur les fesses !

Un autre essai, elle se cogne le front,

tout le monde rit et se moque.

Cafouille devient toute rouge,

elle voudrait rentrer sous terre,

elle voudrait que personne ne la voie !

Oh ! Oui ! Elle sera bien dans le désert, toute seule,

personne pour ricaner dans son dos, personne pour crier :

« Cafouille la Timide, Cafouille qui bafouille. »

Allez, un effort Cafouille, je lève la jambe droite, je m’assois et…

.Ah ! La formule magique, j’allais oublier !

Quelle est donc cette formule qui va m’expédier dans le désert !

Le maître lui tend un papier sur lequel est écrit :

Chafouri, Chafoura !

Ton balai enfourcheras

Chafouri, Chafoura

Au désert t’emmèneras!

 

Un grand souffle chaud, le sable vole et le balai se plante dans le sable au sommet d’une dune.

Un peu étourdie, Cafouille roule, roule, roule,

elle est au pied de la dune et son balai est resté en haut !

Vite, il faut remonter le chercher !

Mais non suis-je sotte  !

Je suis une sorcière je connais les formules magiques voyons !

Chafouri, Chafoura

Le balai m’apporteras

Chafouri, Chafoura

Le balai sera là !

Plusieurs essais, puis miracle ! Le balai est là !

Elle bat des mains, ça y est, je suis une vraie sorcière, personne n’a ri !

Personne, personne, bien sur, il n’y a personne ! Mais alors que vais-je faire ?

Chafouri, Chafoura

Qui viendra ?

Chafouri, Chafoura

Qui m’accompagnera ?

 

Moi ! Moi ! Entend-elle autour d’elle !

Mais, mais, mais…Il y a du monde ! pourtant le désert, c’est le désert !

Elle se retourne et voit : un dromadaire, un fennec, une gazelle, à ses pieds un lézard…

Bonjour, je suis  Dromadaire le mâchouilleur,

moi je suis  Fennec le rusé

et moi Gazelle l’acrobate,

et moi Lézard longue langue,

que viens-tu faire ?

Je suis sorcière, j’ai appris les tours de magie et je viens les expérimenter !

Ouf ! Je l’ai dit, et sans bafouiller, pense t-elle.

Des tours de magie ? Quésako ? Demande l’animal à bosse.

A quoi sert la magie ? Ca se mange ? Ca se boit ?

Euh ! Non ! Mais c’est très utile, je dirais même indispensable.

Ah ! Bon ! Dit le renard, montre-nous !

Bien, je vais te transformer en, en, en poisson !

Chafouri, Chafoura

Un poisson deviendras,

Chafouri, Chafoura

Un poisson   tu seras !

 

Et le fennec … devenu petit poisson, ouvre et ferme la bouche.

De l’eau ! De l’eau ! Vite de l’eau !

Cafouille s’affole, que faire ? La formule, la formule !

Chafouri, Chafoura

Redeviens, redeviens,

Chafouri, Chafoura

Ce que tu étais, tu redeviens !

 

Ouf ! Revoilà le renard.

Tu parles d’un tour de magie ! J’ai failli y laisser la vie !

Mais j’en ai d’autres, j’en ai d’autres !

Cafouille s’affole , elle ne veut pas perdre si vite ses nouveaux amis.

Elle n’est pas mauvaise, Cafouille,

elle fait partie des sorcières gentilles !

Elle réfléchit,  réfléchit, que pourrait-elle faire ?

Si tu es une vraie sorcière, dit le lézard,

fait venir la pluie,

ici, il n’y a que cela de vraiment indispensable.

La pluie, la pluie, on a bien du lui donner la formule magique à l’école,

voyons, cherchons, mais oui !

L’autre jour, une sorcière a fait tomber une averse le jour du grand pique-nique !

Tout le monde s’enfuyait en courant, elle ricanait,

elle avait même déclenché une vraie tempête,

les parasols volaient, les nappes s’enroulaient autour des arbres,

elle, elle applaudissait à ce chari- vari !

La formule, vite, où est-elle ?

Peut-être :

Chafouri, Chafoura

Le vent soufflera

                        Chafouri, Chafoura

               Les nuages, tu emmèneras !

Une tornade de sable se lève !

Ah ! Non ! Crient les animaux, ici pas de vent s’il te plait !

Essayons autre chose :

Chafouri, Chafoura,

Gouttes, gouttelettes !

Chafouri, Chafoura,

Des gouttes sur nos têtes !

 

Et quelques gouttes : Flic ! Floc ! Tombent sur le sol !

Pas mal, pas mal, mais insuffisant… Faut mieux faire…..

Elle se croit revenu à l’école, peut mieux faire !

Un effort, elle va bien y arriver !

Chafouri, Chafoura,

                       La pluie appelleras

Chafouri, Chafoura,

La pluie viendra !

 

Un grand silence, tous attendent,

un nuage gris apparaît, un autre, un autre

et une pluie fine  vient les rafraîchir.

Le dromadaire, le fennec, la gazelle et même le lézard,

tous approchent d’une flaque d’eau

et viennent se désaltérer.

Chafouri, Chafoura,

Avec nous, elle est,

Chafouri, Chafoura,

                                          Avec nous, elle restera !

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires